Le Media Asset Managment en ligne des télévisions locales.

Les 9 et 10 avril dernier se tenaient à Montgenèvre les 3èmes assises des télévisions locales. Nous y avons découvert le nouveau projet ambitieux de TLF : My vidéo place. Les équipes de développement de Médias du Sud et de WEO, initiateurs du projet, ont développé un logiciel de Media Asset Managment. En soit, rien de révolutionnaire, puisque ce type de produit existe sur les étagères de tous les fabricants de logiciels de la planète qui font des automations pour télévisions. Mais en se penchant sur l’outil présenté en ouverture des assises, on a compris très vite qu’un nouveau pas était franchi.

Les constats actuels de la gestion de la vidéo sur internet :

  • Youtube ou Daily Motion font du business avec des contenus dont la commercialisation échappe aux producteurs et diffuseurs.
  • Depuis peu la vidéo en ligne se taille la plus grosse part d’audience sur internet ou sur mobile.
  • Le regroupement, la bonne indexation et la visibilité des centaines d’heures de contenus produits chaque jour par les télévisions locales peuvent devenir une source de revenus très importante.

myvideoplace003300x200Le principe est donc assez simple, chaque producteur de contenus (les infos, les magazines, etc…) fabriquent des sujets qui sont poussés dans un stockage centralisé avec toutes les informations de géolocalisation et métadonnées. La plateforme rend disponible cette vidéo comme celles que vous pouvez voir aujourd’hui sur les sites de la PQR ou les télévisions, sauf que chaque fois qu’un internaute la visionne, c’est un clic crédité à My vidéo place (et pas you Tube ou Dailymotion), mais de plus, grâce à la géolocalisation, c’est également le producteur des images qui bénéficie du clic. Ainsi, pas d’intermédiaire, les annonceurs ne payent qu’au clic validé, directement à My Vidéo Place. C’est une véritable optimisation des revenus publicitaires nationaux et locaux.

myvideoplace004300x200

La plateforme propose également la possibilité de télécharger des vidéos pour utilisation broadcast, et enfin elle devient un carrefour d’échanges pour toutes les télévisions locales et tous ceux qui ont besoin d’images et veulent s’y abonner.

Tout se passe sur le net, les interfaces web de My Vidéo Place facilitent grandement l’utilisation de cette base de données qui est en train de devenir gigantesque et qui constituera à la rentrée 2015 la plateforme digitale des télévisions en France.

 

Les télévisions ont mis du temps pour apprivoiser la toile, cela semble chose faite.

CatégoriesNon classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*